ANIMAL D- ANIMA D- ANIMISTA

ANIMAL

Je rêve d’un vrai dialogue d’égal à égal entre espèces.

Dans ce fantasme, se réunissent enfin autour d’une table les différentes espèces terrestres pour décider de leur futur. Pour négocier leur coexistence sur terre.

Economie politique terrestre et extraterrestre seront les sujets de ce débat. Partage des ressources, des territoires et échanges entre espèces.

Qui doit décider le futur de notre espèce ? Et celui des autres ? L’apparition de l’Intelligence Artificielle correspond-elle à l’apparition d’une nouvelle espèce ? La machine, est-elle une nouvelle espèce ?

Cela ne paraît pas juste que des décisions affectant la vie sur terre soient prises uniquement par des humains. Une seule espèce doit-elle décider de l’avenir de toutes les espèces ?

L e posthumanisme, le déclin de l’anthropocentrisme, le fantasme du cyborg, l’homme-amplifié, l’extension de l’homme par la machine… Allons-nous devenir des cyborgs ? Ou pour le formuler autrement, l’homme va-t-il fusionner avec la machine ?

Cette décision, ainsi que celles qui concernent le futur des espèces en ce monde revient-elle à l’homme ?

L’anthropocène arrive à sa fin.

L’intelligence artificielle est-elle un risque pour l’humanité?

Quelle espèce dominera la terre dans les années à venir?

Le cyborg? Le royaume végétal? Le royaume minéral? Le royaume animal?

Nous sommes aujourd’hui à l’entrée de l’ère numérique, où des questions comme la singularité technologique, les catastrophes naturelles, et l’apparition de l’IA (Intelligence artificielle) et de l’édition génétique, réveillent encore une fois le fantasme éternel de l’apocalypse. L’homme détrôné de son royaume, de sa domination de la vie sur terre.

Qu’est qui est en risque dans ce fantasme, l’extinc tion de l’homme ou son pouvoir de domination sur terre ?

Animal souhaite débattre de ces questions avec les représentants de chaque royaume, son ambition :

Construire le premier G5 inter-espèces.

Animal propose un débat, entre homme et machine (IA), à même de décider le futur de leurs espèces respectives : un événement public, télévisé, avec un débat en direct sur l’avenir des espèces.

Un représentant du règne humain, un représentant du règne machine (IA), ainsi que des représentants des règnes animal, végétal et minéral, seront scrupuleusement sélectionnés afin de participer au débat sur le futur des espèces terrestres.

 

Proposition artistique

L’artiste Rocio Berenguer propose avec ANIMAL, la création d’un laboratoire de recherche Art/science & société. Cette forme de laboratoire met en place l’interdisciplinarité comme le moteur de recherche nécessaire à la recherche et à l’innovation.

Avec ANIMAL, le tiers à participer au débat en dehors du scientifique et de l’artiste est une Intelligence Artificielle développée par le scientifique et interrogée par l’artiste. Une Intelligence Artificielle qui peut jouer le rôle du philosophe, alors qu’elle est le résultat de calculs scientifiques. Le projet interroge les relations homme-machine, et intègre le facteur de sérendipité, le facteur d’erreur (nécessaire au protocole scientifique) contraire à l’Intelligence Artificielle dont les algorithmes sont pré-déterminés.

Ainsi avec la présence de l’IA comme acteur à part entière du projet, Animal interroge notre société technologique, économique, notre société que l’on dit aujourd’hui dans l’ère de l’anthropocène, par le biais d’un truchement artistique ici un spectacle qui met en scène les différents protagonistes acteurs de cette société.

Qu’est ce qu’Animal ?

Animal est un projet collaboratif arts/sciences combinant la création d’une IA (intelligence artificielle), d’OpenLabs, et d’un spectacle. Le projet ‹ Animal › se déroule en deux temps : un premier temps de recherche collective en laboratoires, puis un temps de mise en scène sous la forme d’un ‹ spectacle ›. L’objectif des divers laboratoires est de collecter de la matière et d’expérimenter de manière collective les éléments qui constitueront dans un deuxième temps le spectacle ‹ animal ›.

Note d’intention et de mise en scène

Qu’est-ce-que le G5 inter-espèces?

Le G5 est un forum politique informel de discussion entre les représentants des différentes espèces vivant sur terre. Il a notamment pour objectif d’identifier les mesures à prendre sur les grandes questions touchant à la mondialisation, d’impulser et de coordonner les décisions politiques correspondantes et de faciliter leur mise en oeuvre en liaison avec les organisations internationales compétentes.

Le premier G5 du monde a pour but de présenter la première législation inter-espèces mondiale. Un premier accord de coopération entre les espèces vivantes les plus représentatives sur terre. Un débat sur les possibilités de collaboration, fusion, détermination, autonomie ou indépendance des différents royaumes.

 

La fiction se situe dans un futur proche où l’intelligence artificielle existe enfin, et son apparition bouleverse le pouvoir terrestre, donc l’anthropocène. Plus qu’une catastrophe, ou quelque chose de dangereux, j’ai envie d’envisager un tel changement comme une opportunité, pour rétablir le dialogue et la coexistence pacifique et organisée entre espèces.

Le plateau télé, est pour moi un important symbole de notre société actuelle. La mise en scène du réel, la place des médias dans la politique, la construction et génération de l’opinion publique.

La forme artistique de ce spectacle sera celle d’un plateau télé où experts (pastiche de notre télévision actuelle), témoins, victimes et acteurs viendront témoigner et débattre.

Le spectacle sera aussi une mise en abime de nos questionnements philosophiques et éthiques.

Le plateau télé, un programme télévisé retransmis en direct : Le spectacle sera filmé comme l’est un plateau télé et proposera des prises de vues différentes aux spectateurs, ainsi que rediffusée en direct sur le web.

Partir du fait que seule l’espèce humaine a la parole et envisager de donner cette parole aux autres espèces primaires qui cohabitent avec l’espèce humaine.

Partir de l’hypothèse de la possibilité de mettre en dialogue les espèces primaires :

Espèce végétale / espèce animale /espèce machine / espèce humaine / espèce minérale.

Mettre en scène ce dialogue hypothétique qui permet d’évoquer des questions scientifiques, des questions d’éthique, de société, et des questions artistiques.

Le laboratoire traite donc de 5 cas d’écoles -les 5 espèces primaires- traités par l’I.A. sur une durée de deux ans et en constant dialogue avec les scientifiques, pour une restitution sous forme d’un spectacle vivant – en l’occurrence un plateau de télévision- en fin de résidence.

Différents scénarios (hypothèses) spéculatifs seront envisagés : par ex.”En 2060, le monde végétal prend le contrôle de la ville…””Quel est mon statut, moi animal ?

Différents sujets de conversation seront mis en scène lors du spectacle vivant issus des travaux collaboratifs entre artistes et scientifiques.

Une forme participative :

Le public sera lui aussi acteur puisqu’il jouera le rôle du public d’un plateau de télévision. Il pourra interagir avec le spectacle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s